Comprendre le point éclair d'un parfum !

Le « point éclair », appelé « PE » est la température à laquelle le parfum devient inflammable.

Le parfum, une fois incorporé à la cire ne présente aucun danger puisque le point éclair de la cire est beaucoup plus élevé que celui de la senteur. Néanmoins, il convient, par sécurité et pour éviter une évaporation du parfum accrue, de n’utiliser que des senteurs dont le point éclair est de minimum 62 °c.

Une senteur avec un PE bas aura une délivrance plus importante à froid qu'une senteur avec un PE plus élevé ; et à contrario, une senteur avec un PE élevé aura un meilleur rendu à chaud qu'une senteur avec un PE plus bas. (à froid = quand la bougie est éteinte / fondant non utilisé ; à chaud = quand la bougie est allumée / fondant utilisé).

Eventuellement, pour les senteurs dont le point éclair serait inférieur à 62 °c, 2 solutions s’offrent à vous :

- 1ère solution :
il est nécessaire d’ajouter une autre senteur avec un PE supérieur à 62 °c et calculer au prorata ce nouveau PE. Pour le calculer, suivez le guide :

• senteur 1 avec PE à 40 °c
• senteur 2 avec PE à 80 °c

Avec une utilisation de 5 ml pour chacune des senteurs : (0,5 x 40) + (0,5 x 80) = 20 + 40 = 60 °c, ce dosage ne convient pas.

En revanche avec une utilisation de 2 ml pour la senteur 1 et 8 ml pour la senteur 2 : (0,2 x 40) + (0,8 x 80) = 8 + 64 = 72 °c, ce dosage est parfait puisqu’il dépasse ainsi les 62 °c.

- 2nde solution (la plus simple) :
Utilisez du Myristate d’Isopropyle (MIP) qui permettra d’augmenter le PE d’une senteur en toute simplicité, grâce à son PE de 150 et SANS DENATURER LA SENTEUR ! Pour le calcul du nouveau PE, suivez le guide :

• senteur 1 avec PE à 40°c
• myristate d’isopropyle avec PE de 150°c

Avec une utilisation de 9 ml pour la senteur et 1 ml pour le MIP : (0,9 x 40) + (0,1 x 150) = 36 + 15 = 51 °c, ce dosage ne convient pas.
Avec une utilisation de 7 ml pour la senteur et 3 ml pour le MIP : (0,7 x 40) + (0,3 x 150) = 28 + 45 = 73 °c, c’est parfait !

Pour des bougies en gel, il convient d’utiliser des senteurs dont le PE est supérieur à 75 °c.
Le myristate d’isopropyle est d’origine végétale (huile de coco et de palme), il est très utilisé dans la parfumerie et la cosmétique. Il peut donc être utilisé avec n'importe quelle senteur pour augmenter son PE, comme nous l'avons vu, mais aussi pour développer la puissance olfactvive du parfum en utilisation.

Sur chaque fiche de nos parfums vous retrouverez des informations pratiques et notamment leur PE.